Tester la suppression des produits laitiers ?

Vous souffrez d’un problème de santé chronique, et vous demandez si supprimer les produits laitiers de vache permettrait la réduction, voire même la disparition, de ce problème qui vous gêne depuis tant d’années…

Voici une liste des symptômes qui sont parfois améliorés par la suppression des produits laitiers de vache :

Troubles digestifs :

  • brûlures d’estomac, ballonnements, troubles du transit (constipation ou diarrhée)
  • mauvaise absorption du fer
  • maladies inflammatoires telles que maladie de Crohn, recto-colite hémorragique

Troubles respiratoires :

  • rhino-pharyngite, otite séreuse, sinusite chronique, allergies saisonnières
  • bronchite chronique, toux chronique, asthme allergique

Troubles cutanés :

  • peau « boutonneuse », acné
  • démangeaisons

Troubles du sommeil :

  • pieds trop chauds la nuit
  • syndrome des jambes sans repos

Douleurs ostéo-articulaires :

  • tendinite chronique
  • douleurs liées à l’arthrose
  • maladies auto-immunes telles que polyarthrite, spondylarthrite ankylosante, rhumatisme psoriasique, maladie de Gougerot-Sjogren, maladie de Basedow, thyroïdite de Hashimoto…

Troubles gynécologiques :

  • douleurs des seins avant les règles
  • endométriose

 

⇒ Seule la suppression de tous les produits laitiers* durant 1 mois minimum vous permettra de constater par vous-même si vous ressentez – ou non – une amélioration des symptômes qui vous gênent.
* Lait, yaourt, fromage, crème fraîche, beurre (y compris ceux cachés dans les aliments prêts à consommer)

Utilisatrice quotidienne des alternatives aux produits laitiers, je vous indiquerai différentes solutions pour remplacer ces produits dans vos recettes (pour faire une béchamel par exemple).
La crainte de manquer de calcium étant souvent le principal obstacle à cette expérimentation, je vous donnerai également une liste des aliments riches en calcium.

Les produits laitiers étant présents dans de très nombreux aliments préparés, une première consultation est très utile pour préparer ce changement.
Vous pourrez d’ailleurs m’apporter les étiquettes des aliments que vous avez l’habitude de consommer afin que nous regardions ensemble s’ils contiennent ou non des produits laitiers
« cachés ».

 

  • Si vous vous sentez prêt(e), vous pourrez alors commencer votre « mois sans produits laitiers ».
    Il est recommandé de nous revoir après cette période de test, pour faire le point sur les améliorations constatées (les améliorations peuvent être très progressives si bien qu’on ne se rend pas compte qu’on n’est plus gêné !), et vérifier que vous n’avez pas mangé de produits laitiers à votre insu.
  •  

  • Si vous ne vous sentez pas encore prêt(e), vous pourrez commencer à tester les différentes alternatives proposées et attendre la deuxième consultation (qui permettra de faire le point sur d’éventuelles difficultés) avant de vous lancer pour votre test d’un « mois sans produits laitiers ».