Consommer 3 ou 4 produits laitiers par jour suffit-il pour prévenir l’apparition de l’ostéoporose (ou son aggravation) ?

La réponse est non.

Suède, Norvège, Etats-Unis, Allemagne, Irlande et Finlande sont les pays où l’on consomme le plus de laitages. On pourrait donc penser que l’ostéoporose est inexistante dans ces pays…
Bizarrement, la Suède, la Norvège, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Irlande et la Finlande figurent parmi les pays les plus affectés par l’ostéoporose !
C’est ce que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) nomme le « paradoxe du calcium » !

A l’inverse, dans les pays asiatiques, on consomme peu ou pas de laitages, et pourtant l’ostéoporose est très rare.

En réalité, de nombreux facteurs influent sur la santé de nos os.
Nos os se renouvellement en permanence : ils se détruisent et se reconstruisent sans cesse… (ce qui leur permet de se réparer lors d’une fracture).
Le calcium est effectivement un constituant important de l’os, mais consommer beaucoup de calcium n’augmente pas automatiquement la quantité de calcium présent dans les os…

La vitamine D et l’activité physique ont également un rôle fondamental.

La vitamine D favorise :

  • l’absorption du calcium (c’est-à-dire le passage du calcium, de l’intestin vers le sang)
  • la fixation du calcium sur les os (c’est-à-dire le passage du calcium, du sang vers les os)

En été, notre corps est capable de fabriquer la vitamine D dont il a besoin, grâce à l’action des rayons ultraviolets (UV B) du soleil, sur notre peau.
En hiver, en revanche, même lorsqu’il y a du soleil, ce n’est pas suffisant, et si l’on trouve de la vitamine D dans certains poissons (foie de morue, hareng, saumon, anchois, sardine, maquereau…), ce n’est généralement pas suffisant pour maintenir un taux sanguin suffisant de vitamine D.

L’activité physique régulière

renforce les os, en favorisant la fixation du calcium sur les os.

A l’inverse,

une consommation excessive de sel et de protéines animales favorise le passage du calcium (présent dans le sang) vers les urines, entraînant une fuite urinaire du calcium…

 

L’alimentation a un rôle important dans la prévention de l’ostéoporose (et dans la prévention de son aggravation), qui ne se résume pas à un apport de calcium en grande quantité…