En tant que Diététicienne,

je vous transmets ce que j’ai appris sur les aliments et le fonctionnement du corps humain, sur les sujets qui vous préoccupent.

Je partage aussi mes connaissances sur le comportement humain, comment changer nos habitudes… (connaissances que j’ai acquises à travers de nombreuses lectures, formations, ainsi que mes années d’expériences personnelle et professionnelle)

 

En tant qu’Énergéticienne,

je vous transmets ce que j’ai appris, et que je pratique, sur l’utilisation de l’énergie.

L’énergie est partout sans que nous en ayons conscience, et se présente sous de nombreuses formes.

Par exemple notre corps utilise :
– l’énergie contenue dans les molécules constituant nos aliments (elle est appelée « énergie chimique »)
– l’énergie électrique assure la transmission de l’information dans notre système nerveux
– l’énergie mécanique qui nous permet d’actionner nos muscles et ainsi pouvoir respirer, parler, chanter, danser, marcher, courir, cuisiner !
– sans oublier l’énergie thermique (la production de chaleur) qui permet de maintenir notre corps à une température optimale pour son fonctionnement (autour de 37°C)

Mais l’énergie sur laquelle nous avons le plus de possibilités pour l’utiliser dans le sens de ce que nous voulons, ou à contre-sens (lorsque que nous n’avons pas encore appris à l’utiliser consciemment), est plutôt celle liée à notre façon de penser et de voir le monde.

Un exemple nous est donné dans une excellente bande dessinée consacrée à la Communication Nonviolente :

Besoin en manque ou besoin en plein
L’extrait entier est lisible sur le site internet de l’autrice :
http://conscience-quantique.com/extrait-2-emotions-tome-2-a-la-source-des-emotions-les-besoins

 

Cela signifie que la manière dont j’agis, le « comment » je fais les choses est aussi important que ce que je décide de faire…

Est-ce :

> à partir de l’énergie du « je manque », du « je dois », de lutter contre, de lourdeur (dans ce cas, le chemin risque de me sembler bien long avant d’arriver au résultat escompté, et je risque davantage de me décourager avant d’y arriver…)

> ou à partir d’une énergie de plénitude, de « j’aime vivre », du « je choisis de », d’appréciation, de légèreté….