« Nous sommes dans une société où on déborde de tout, et on est l’un des pays est le plus consommateur d’anxiolytiques pour réparer les dégâts que produit la société de la matière. »
 
« Vous pouvez avoir tous les milliards que vous voudrez, vous pouvez tout acheter sauf la joie ! La joie ne s’achète pas, il n’y a pas de supermarché où on achète de la joie… donc c’est quelque chose qui se construit, qui est d’une tout autre nature que de la matière… »