Hervé Berbille : le soja favorise la fertilité

Non, le soja ne rend pas stérile et ne risque pas de perturber la puberté des petits garçons ! Il favorise au contraire la fertilité aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Hervé Berbille, ingénieur en agroalimentaire et spécialiste du soja, déconstruit le contresens outrancier sur les phytoestrogènes. Posez lui toutes vos questions en commentaire. #iamvegantv #soja #phytoestrogènes #fertilité

Publiée par iamvegan.tv sur Mercredi 21 février 2018

 

Quelques articles reprenant des idées reçues (dont on se demande bien de quelles bases scientifiques elles sont issues…) :

Les Japonais de l’île d’Okinawa détiennent le record mondial de longévité et avec une incidence moindre de déclin cognitif tel Alzheimer et consomment encore plus de soja que leurs concitoyens.

http://naturo-passion.com/soja-verites-et-mensonges

« Les inhibiteurs trypsiques (inhibiteur de Bowmann-Birk et inhibiteur de Kunitz) sont présents dans tous les végétaux, sans exception. Vous en consommez via dans des aliments aussi banals que les pommes de terre, le riz, la plupart de légumineuses, dont les pois par exemple, ou bien encore les aubergines, etc., sans pour autant en être incommodé le moins du monde, les inhibiteurs trypsiques, des protéines, étant inactivés par la cuisson (et non pas par la fermentation…). »

« Cet exemple des inhibiteurs trypsiques révèle une des grosses ficelles des adversaires du soja : monter en épingle un composé particulier, comme s’il s’agissait d’une spécificité du soja, omettre de rappeler sa banalité parmi les aliments issus du règne végétal, et bien entendu dissimuler son absence de toxicité chez l’Homme, voire ses bénéfices. »

www.lanutrition.fr/les-news/lesoja-qui-tue-la-verite-sur-un-article-delirant.html

 

Et un livre en couleurs, très intéressant, qui fournit plus de détails : « Les aliments contre le cancer » :

 

Bien sûr, comme tout aliment, on peut ne pas l’apprécier ou y être intolérant, mais si ce n’est pas le cas, pourquoi s’en priver ?